Ce vendredi 14 septembre était inauguré le poste de télégraphe Chappe d’Avrieux après reconstruction et, à cette occasion, les participants ont assisté à une grande première : le rétablissement de la communication entre plusieurs postes successifs. Cette station se situe en effet entre les deux stations situées sur les communes de Sollières Sardières et de Saint André, restaurées il y a quelques années, mais trop éloignées pour communiquer directement entre elles.

Le télégraphie Chappe a été la premier moyen de communication moderne, à l’époque napoléonienne, permettant, dans un contexte troublé, de faire circuler l’information beaucoup plus rapidement. Il est composé de petits bâtiments, les baracons, sur lesquels se dresse un mat avec des bras articulés. Les positions successives de ces bras renvoient à un « lexique » permettant de transmettre un message d’un poste à l’autre. Ce poste se situait sur une ligne reliant Paris et Milan. Ce mode de communication a disparu vers 1815, avec l’arrivée de télégraphe électrique moderne.

Lien vers le reportage de France 3, pour en savoir plus sur le fonctionnement des télégraphes Chappe : ici.

Cette aventure est avant tout celle de passionnés, les bénévoles de l’association Avrieux, Mémoire et Patrimoine, qui ont œuvré sans relâche pour aménager le sentier d’accès au télégraphe, situé à 2 000 m d’altitude, reconstruire la maçonnerie et trouver les mécènes permettant de financer ce qu’ils ne pouvaient pas faire eux-mêmes. Passionnés également, les artisans originaires de Chartreuse qui ont reconstruit le baracon et les mécanismes du télégraphe : l’entreprise Chardon Frères pour la menuiserie et Ludovic Biais pour le mécanisme, choisis pour leurs compétences spécifiques et leur passion du travail bien fait.

L’émotion était donc immense quand les bénévoles et les artisans ont pu admirer le résultat de leur travail et, pour la première fois, faire communiquer les postes entre eux. Emotion d’autant plus intense que ce premier message reçu par le poste d’Avrieux était un hommage à Daniel Kempf, père trop tôt disparu du Président de l’association Adrien Kempf, et qui était un initiateur de la première heure du projet. La mairie, propriétaire du site et soutien du projet, a d’ailleurs choisi de renommer le poste en son honneur.

C’est cette passion et cette belle mise en valeur d’un patrimoine exceptionnel qu’a voulu soutenir le Crédit Agricole des Savoie en attribuant 12 000 € au projet, conjointement avec la Fondation Crédit Agricole Pays de France. Brice Yungmann, Directeur Marketing, Relation Client et Communication au Crédit Agricole des Savoie, a félicité les bénévoles et les collectivités (Région et Département) pour leur engagement. Il a rappelé que, de la même manière, le Crédit Agricole repose à la fois sur des collaborateurs et des bénévoles, les élus des Caisses Locales, dont l’engagement commun permet à la banque mutualiste de soutenir efficacement son territoire.

Le Mot du Président de la Caisse Locale de Modane Haute Maurienne, Guy-Pierre Tracq

« Le Crédit Agricole et les élus de la Caisse Locale sont très impliqués dans la vie locale et associative de la haute vallée, avec 2 agences récemment rénovées. Appuyer ce projet était pour la Caisse Locale une suite logique après un premier soutien au télégraphe de Sardières et surtout un aboutissement en permettant la communication entre plusieurs postes. »