Henry Duchemin, homme de terrain, à l’esprit d’entreprise, manager de formation et passionné par l’apiculture où il « est tombé dedans quand il était petit », a enthousiasmé son auditoire lors de sa présentation sur les abeilles. D’emblée il déclare, « le monde de la ruche est fascinant, c’est le seul cas d’élevage où l’homme n’a pas besoin d’apporter de la nourriture. Les abeilles sont tellement bien organisées et ont un tel niveau d’entraide et de communication, qu’elles se suffisent pour assurer la pérennité de l’espèce en agissant sur leur territoire ».

Organisation, solidarité

Partant de la collecte du pollen et du nectar, de la communication des abeilles entre elles pour trouver les meilleures fleurs, de leur façon de se nourrir et de nourrir la reine, en passant par la fabrication des alvéoles et le système de régulation de température dans la ruche été comme hiver, tout est question de solidarité et de communication. C’est en étudiant cet écosystème naturel et en réalisant une synthèse avec son expérience de l’entreprise qu’ Henry Duchemin propose à travers son exposé, une vision originale du monde mutualiste et au-delà, un développement plus harmonieux dans le monde de l’entreprise. «Les abeilles se rassemblent pour assurer la pérennité du groupe, elles communiquent et échangent, elles construisent un système mutualiste et coopératif. Elles optimisent les ressources de leur territoire et ont élaboré une véritable stratégie performante et durable».

Et s’adressant aux nombreux sociétaires de St Genix s/ Guiers : «dans une Assemblée Générale comme celle du CA des Savoie, les abeilles illustrent parfaitement des valeurs qui sont aussi les vôtres : la solidarité, la sauvegarde du territoire, le développement. La qualité des relations entre les abeilles et des abeilles avec leur environnement est primordiale, tout comme les relations entre les humains pour interagir, vivre ensemble et construire un modèle durable».