450 producteurs, 2 150 hectares : la vigne est l’une des trois premières activités agricoles de Savoie. Forte de trois AOP et d’une pépinière viticole réputée dans le monde entier, la filière fait sa mue depuis quelques années.

DE NOMBREUX CÉPAGES AUTOCHTONES

La Savoie et la Haute-Savoie offrent un paysage contrasté que la vigne a su dompter dès l’Antiquité. Blanc, rouge et rosé confondus, 23 cépages sont cultivés, parmi lesquels 7 sont uniques au monde : altesse, gringet, jacquère, molette, mondeuse blanche, mondeuse noire et persan.

INSCRIRE LES AOP DANS LA MODERNITÉ
Trois AOP prospèrent dans cette région souvent considérée comme la patrie des vins blancs : vin de Savoie (incluant le crémant de
Savoie), roussette de Savoie et seyssel. « Comme pour tous les signes de qualité, rien n’est figé dans le marbre et c’est à nous, professionnels
et représentants, d’avoir une vision stratégique pour que la production reste adaptée à l’évolution des attentes des consommateurs », insiste Pierre Viallet, président du Comité interprofessionnel des vins de Savoie (CIVS).

S’ADAPTER AU CHANGEMENT CLIMATIQUE AVEC LE VCI

Les périodes de gel et de sécheresse plus nombreuses rendent la production aléatoire. C’est pourquoi le CIVS est en train de tester un dispositif de volume complémentaire individuel (VCI). Il s’agit de déterminer, sur un rendement annuel donné, une partie commercialisable et une partie réserve qui peut être débloquée en cas de coup dur. Cela nécessite l’installation d’une cuverie, pour laquelle le Crédit Agricole des Savoie apporte son soutien aux exploitations : « Ce projet majeur associe une stratégie assurancielle à long terme et la notion de partenaire financier au sens noble », souligne Pierre Viallet.

Emmanuelle Justin, 39 ans, est à la tête du domaine Justin, propriété familiale depuis quatre générations.
Au niveau de la profession, nous œuvrons tous dans le même sens : améliorer la qualité de nos produits et leur commercialisation. C’est passionnant de participer à ce renouveau de la filière, car notre région a une identité viticole forte, avec des vins blancs typiquement savoyards comme la roussette, qu’il est important de préserver et de valoriser.

 


Publi-reportage Uni-médias – décembre 2018