Le consortium Stradec présenté aux industriels de la Vallée de l’Arve le 20 septembre dernier est le fruit d’une collaboration inédite entre les banques et les acteurs économiques de la Région au département de la Haute-Savoie.

Un plan stratégique sur deux ans a été défini pour répondre aux défis à venir pour les industries mécaniques et en particulier le décolletage, dont la forte concentration d’entreprises dans la Vallée de l’Arve est unique au monde.

Créé à l’initiative de plusieurs banques comme le Crédit Agricole des Savoie, dont la proximité avec ses clients est inscrite dans son ADN, Stradec fédère l’écosystème de la filière autour de huit actions spécifiques, à la fois indépendantes et transversales :

  1. Transformer le consortium en lobby actif
  2. Anticiper la transition énergétique
  3. Se diversifier vers les marchés du médical et de l’aéronautique
  4. Robotiser et automatiser l’outil de production
  5. Accélérer la transformation numérique
  6. Mettre en place une ingénierie financière
  7. Se développer à l’international
  8. Transformer l’emploi et l’organisation des entreprises

L’objectif n’est pas de faire de l’ingérence au sein des industries, mais bien de leur apporter des outils financiers et juridiques pertinents pour se développer et gagner en compétitivité, notamment sur la scène internationale, « pour poursuivre le développement du capital accompagnement », a résumé Jean-Yves Riowal, directeur du Crédit Agricole Alpes Développement.

Consortium
Stradec réunit le Crédit Agricole des Savoie, Amundi PEF, la Banque populaire AURA, BPI France, CCI 74, Chambre syndicale de la Métallurgie, Pôle Mont-Blanc Industries, Syndicat national du décolletage (SNdec), Staübli. L’étude a été menée par ExStrApol et DS Développement.