Samedi 21 juillet, était inauguré aux Gets (74) le plus vieux manège de chevaux de bois de France, remis en activité après plusieurs mois de restauration, pour le plus grand plaisir des petits et des plus grands. Désormais utilisable toute l’année grâce à la protection d’un abri, le manège, construit en 1871 sous licence Limonaire, trouve une nouvelle jeunesse.

Organisée dans le cadre du lancement du 18ème Festival international de la Musique Mécanique des Gets, la cérémonie mettait à l’honneur les principaux mécènes, à savoir la commune des Gets, la région Auvergne Rhône-Alpes, le département de la Haute-Savoie et le Crédit Agricole des Savoie. Ce sont ainsi 15 000 € qui ont été versés par le Crédit Agricole des Savoie et la Fondation Crédit Agricole Pays de France, à l’initiative de la Caisse Locale de la Vallée du Giffre.

L’Association de la Musique Mécanique des Gets a acquis le manège en 1989 pour le sauver d’une destruction annoncée, à un moment où tous les manèges en état de marche en France étaient détruits ou partaient à l’étranger. C’est à ce moment-là que le manège a rejoint la Haute-Savoie après avoir fait le bonheur de plusieurs générations d’enfants dans différents départements. Accueilli par les gêtois et les caméras de TF1, le manège a trouvé chaque été sa place au cœur du village après quelques réparations. Presque 40 ans plus tard, le manège, fatigué par les démontages hivernaux, nécessitait une restauration d’ampleur pour rester en activité et continuer à animer le village.

C’est aujourd’hui chose faite et ce monument de la culture populaire a retrouvé une nouvelle jeunesse. Petits et grands peuvent à nouveau profiter de ses chevaux de bois sculptés à la main et admirer les toiles qui composent le fronton, peintes par l’artiste forain annécien Pierre-Marius Coppier.

Le public, présent en nombre à l’inauguration, a été invité à prendre place sur le manège. Les enfants n’ont pas été les seuls à répondre présents et plusieurs tours de manège ont été nécessaires pour faire le bonheur de tous. Chacun a retrouvé, le temps d’un instant, son âme d’enfant !

Le Festival de Musique Mécanique a ensuite été lancé et le public a pu, pendant tout le weekend, profiter d’un joyeux capharnaüm d’instruments mécaniques anciens ou plus insolites, de spectacles de rue…

Le mot de la Présidente de la Caisse Locale de la Vallée du Giffre, Estelle Lenoble

« Les administrateurs de la Caisse Locale ont été, dès le départ, partie prenante pour faire aboutir ce dossier, convaincus par son rayonnement dans la Vallée du Giffre et au-delà, par son impact économique et touristique. Depuis la création du musée, que la Caisse Locale avait déjà soutenue à l’époque, ce territoire est en effet devenu une vitrine reconnue de la musique mécanique. Le Crédit Agricole ne s’y est pas trompé et soutient ainsi pour la troisième fois l’Association pour la Musique Mécanique des Gets. Très enthousiastes pour soutenir ce projet, les administrateurs de la Caisse Locale et moi-même sommes aujourd’hui très fiers d’assister à son succès. »