Conférence de presse à l’occasion de la signature d’une convention partenariale entre deux établissements financiers et deux « stations pilote » savoyardes.

Deux acteurs financiers majeurs, la Banque des territoires de la Caisse des Dépôts et le Crédit Agricole des Savoie unissent leurs efforts, leur vision et leur ambition au service d’un même objectif : accompagner 2 stations du territoire des Savoie pour les aider à inventer et tester grandeur nature la station du futur.

 Depuis qu’il existe, le monde de la montagne et des sports d’hiver est en perpétuelle recherche pour coller au goût du jour, aux envies nouvelles, aux pratiques du moment, aux technologies innovantes. Nous avions les stations villages, les stations intégrées, celles de haute altitude, les huppées, les sportives désormais nous aurons les « stations du futur » ! Tant la nécessité de se réinventer devient globale.

La Banque des territoires et le Crédit Agricole des Savoie se sont unis dans un même objectif avec d’importants moyens sur une période longue. Il s’agit d’accompagner et de tester grandeur nature la station du futur, à partir de l’évolution de deux stations : Aime-la-Plagne et la Clusaz.

TROIS AXES VONT STRUCTURER CETTE OPÉRATION INÉDITE :

  • Une approche globale autour de l’éco-mobilité, qui va de l’accessibilité à la station (ascenseurs valléens, navettes propres …) à la circulation intra-station. 
  • Prioriser « l’immobilier raisonnable ». Permettre un développement en systématisant la rénovation et les mises aux normes de l’existant, en organisant l’habitat des saisonniers, plus nombreux et plus confortables, en favorisant aussi un habitat permanent pérenne autour des nouvelles tendances favorisées par le télétravail et la 5G
  • Construire la station durable. En prenant en compte le parcours-client depuis son domicile jusqu’à son hébergement sur place. En diversifiant les activités, en recyclant l’énergie, en créant des fonds de décarbonation, des plans numériques pour tous, en installant les techniques domotiques au niveau et à l’échelle de la station.

Les moyens mis en œuvre se feront sur plusieurs volets : l’ingénierie avec la mise à contribution d’équipes dédiées des deux acteurs financiers, le financement ensuite, en mobilisant des moyens en fonds propres et en emprunts. Et enfin, la communication en relayant toutes les actions concrètes menées sur la durée de la convention établie.