Pour ce nouvel épisode, partons à la rencontre de Matthieu, viticulteur à Saint-Baldoph, en Savoie.

La viticulture fait partie du patrimoine régional des Savoie et représente la première production végétale et la deuxième activité agricole de Savoie derrière la production de lait.

Avec 2 200 hectares de vignes, 23 cépages, 3 AOP (Appellations d’Origine Protégée) et une pépinière agricole réputée dans le monde entier, les vignobles savoyards sont reconnus pour son savoir-faire et la qualité de ses cépages.

La Savoie et la Haute-Savoie produisent majoritairement des vins blancs (70 %) mais également des vins rouges, rosés et effervescents. De la Combe de Savoie à la Chautagne, en passant par la Cluse de Chambéry et l’Avant-pays savoyard, les vignobles de la région offrent des cépages emblématiques du territoire, tels que la jacquère, l’altesse, la roussanne, pour les vins blancs et le gamay, la mondeuse, le pinot noir, pour les vins rouges.

Des hivers froids, des étés chauds, des sous-sols calcaires, des terrasses fluviales, c’est ce qui fait la particularité des vignobles savoyards. En effet, ces derniers se distinguent des autres vignobles de France car ils sont soumis à des microclimats qui participent alors à la diversité des vins de Savoie.

Largement consommés en hiver lors des traditionnels fondues et raclettes, les vins de Savoie s’adaptent également parfaitement à une consommation tout au long de l’année.