Banque de la montagne, le Crédit Agricole des Savoie est fortement engagé auprès de ses différents acteurs. Après Domaines Skiables de France, le Syndicat National des Guides ou encore le Cluster Montagne, c’est avec Outdoor Sports Valley, l’association regroupant plus de 400 entreprises de l’industrie des sports de nature que la banque mutualiste vient de signer un partenariat. Les explications de Cyril Gouttenoire, directeur du centre d’affaires Montagne & Territoire.

Actumontagne : Pourquoi un partenariat avec Outdoor Sports Valley (OSV) ?

Cyril Gouttenoire : Au Crédit Agricole des Savoie, au-delà de notre rôle de banquier de la montagne, nous souhaitons soutenir l’éco-système du tourisme hiver comme été, en altitude comme autour des lacs des deux Savoie. Les entreprises adhérentes d’OSV, distributeurs ou fabricants de matériels de montagne et de l’outdoor, dont plus de la moitié sont implantées sur les deux Savoie, baignent dans cette complémentarité des activités et des territoires (lacs et stations).

Actumontagne : En quoi consiste ce rapprochement ?

CG : Il concerne tout d’abord la structure OSV et vise à l’aider à rayonner sur le territoire alpin en profitant des moyens de communication et des moyens financiers du Crédit Agricole des Savoie, comme de son réseau de relations. Notre caisse régionale apporte aussi un soutien aux quelques 420 adhérents d’OSV, composé majoritairement de PME et TPE, à travers plusieurs offres de services à des conditions privilégiées.

Actumontagne : Par exemple ?

CG : La mise à disposition de la trentaine de collaborateurs du service international, basé à Annecy, pour les accompagner dans leurs projets à l’export. La convention stipule aussi que le Crédit Agricole soutienne particulièrement les start-up du secteur, en lien avec le Village by CA inauguré le 23 novembre dernier à Savoie Technolac. Nous allons avoir une action forte pour faire émerger les Salomon de demain !

Actumontagne : Les collaborateurs de ces entreprises profitent-ils aussi de cet accord ?

CG : Bien sûr ! Comme les personnels de Domaines Skiables de France, du Cluster Montagne ou du Syndicat des guides de montagne, ils vont pouvoir accéder à des crédits à la consommation et immobilier, à taux privilégiés. L’hiver dernier, nous avons accordé près de 400 prêts aux salariés des entreprises et organismes partenaires du CADS.

Actumontagne : Ces collaborateurs ne sont pas tous en activité dans les Savoie. Du coup, votre caisse va-t-elle sortir de ses frontières géographiques ?

CG : En fait, nous nous sommes rapprochés du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes pour créer une coopération montagne et adresser nos offres aussi bien aux Savoyards, qu’aux Isérois et aux Drômois. Avec ce pôle montagne nord-alpin, nous allons par ailleurs permettre à nos clients savoyards d’ouvrir des portes en Isère, et inversement, aux clients montagne du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes de saisir des opportunités dans les Savoie.

Actumontagne : Cette coopération entre vos deux caisses s’est-elle déjà illustrée ?

CG : Oui, CADS a, par exemple, financé récemment deux projets d’hôtels à l’Alpe d’Huez, en collaboration avec la caisse Sud Rhône-Alpes. Et cette dernière est venue financer à nos côtés le Club Med des Arcs 1600. En mutualisant nos moyens, nous répondons à la forte croissance du secteur de la montagne dans les trois départements qui concentrent 70 % des stations françaises.

Un pôle Alpes du Nord : déjà réunis au sein de la structure de capital investissement C2AD, le Crédit Agricole des Savoie et Sud Rhône-Alpes intensifient leur coopération pour financer les projets touristique d’envergure à l’échelle des trois départements nord-alpins. Pilotée au niveau opérationnel par Cyril Gouttenoire, cette coopération s’appuiera sur les forces vives des deux caisses régionales.

Article rédigé par Sophie Chanaron – ActuMontagne – en partenariat avec le Crédit Agricole des Savoie

photo ©Club Med