Perchée sur un promontoire à plus 2000 m d’altitude, cette construction fait partie d’un projet de réhabilitation de 3 postes sur une ligne St André, Avrieux, et Aussois. Le télégraphe Chappe du nom de son inventeur Claude Chappe, est le tout premier système d’information à distance rapide qui a remplacé, dès 1793, l’information qui cheminait alors au rythme des chevaux. Le réseau installé en Maurienne répondait à la nécessité pour Napoléon de communiquer par l’itinéraire le plus court vers l’Italie en prévision d’une reprise possible de la guerre contre l’Autriche. Au plus fort de son utilisation, le réseau comptait plus de 5 000 kms, reliait 29 villes et comptait 534 postes.

Cette restauration va contribuer à la notoriété du site déjà connu pour son monolithe et les compétitions sportives qui y sont organisées.

« C’est une illustration concrète de l’engagement du Crédit Agricole des Savoie pour le patrimoine présent sur ses territoires », a souligné Jean-Pierre Paviet, Président de la banque régionale, très attaché à promouvoir l’histoire de nos départements et à favoriser ainsi le rayonnement de la région.

Anne-Marie Desbiolles, Présidente de la Commission Patrimoine, précise que le Crédit Agricole des Savoie, avec le soutien de la Fondation nationale « Crédit Agricole Pays de France », s’engage chaque année, avec l’appui de ses 885 administrateurs bénévoles, en faveur de projets qui contribuent au maintien et au développement d’une activité économique, culturelle, artistique et sociale sur ses territoires.

Pour mémoire, depuis 1983, le Crédit Agricole des Savoie est intervenu en faveur de 42 projets pour une somme globale de près d’ 1 000 000 €.

C’est là que l’engagement du Crédit Agricole des Savoie prend toute sa dimension :

« une entreprise au service des femmes, des hommes et des activités des Savoie, territoire d’avenir ».

cliquez sur les photos pour les agrandir